La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Obsolescence programmée 

Obsolescence prématurée ...

Désuétude planifiée ...

 

Concept visant à mettre en œuvre un ensemble de techniques afin de réduire la durée de vie des produits et, ainsi, en augmenter le taux de remplacement.

L’ampleur de ses conséquences est préoccupante, elles doivent être explorées et quantifiées.

En attendant, toutes les pistes de solutions œuvrant contre l'obsolescence prématurée doivent être promues & largement encouragées.

Tous acteurs ?

Il est entendu que cette problématique n’est pas du seul ressort des mouvements écologiques, elle nous concerne tous ! 

Il est entendu que le modèle économique entretenu par cette technique d’obsolescence prématurée n’est plus en accord avec nos modèles actuels de développement durable.

Ensemble nous avons le pouvoir de changer les choses !

 

Conséquences :

  • Crédibilité et images de marques globalement ternies. Grave mise en cause de la finalité des avancées et des prouesses technologiques;
  • Impact environnemental négatif à la production (fer, alu,tantale & autres métaux rares);
  • Impact environnemental négatif lié au surplus de déchets (50.000 de tonnes de déchets électr(on)iques en 2014);

Pistes de solutions :

  • Encourager la production qualitative (fiable et réparable);
  • Encourager les fabricants à augmenter la durée de vie et de garantie de leurs produits;
  • Rendre illégale toute mise en œuvre d’obsolescence programmée;
  • Création d'un certificat de réparabilité (5,10,15 ans);
  • Lier la possibilité de distribution sur le marché européen à ce certificat de réparabilité (5,10,15 ans) incluant notamment une obligation de rendre disponible toutes pièces utiles aux réparations durant minimum 5,10,15 ans, de rendre accessibles les documentations techniques, de promouvoir les services après-ventes, …;
  • Sensibiliser les consommateurs à l’impact et aux conséquences globales de chaque remplacement éventuel; 
  • Encourager les réseaux de réparation locale (main d'oeuvre non délocalisable); 
  • Promouvoir le réemploi des appareils; 
  • Substituer l'actuel taux de 21% de TVA par 6% de TVA pour les services à haute valeur écologique ajoutée (6% TVeA :Taxe sur la Valeur écologique Ajoutée).

SHARE ME